RPG Belgique

Site officiel de l’association belge de RPG®

Formation supérieure : « Manualités spécifiques sur les nerfs, artères et méninges en RPG »

 

Description

 

La RPG est une méthode en constante évolution et ce cours s’inscrit dans cette perspective. Il a pour bases des techniques proposées :

  • En physiothérapie par Maitland G, Butler D, De Laere J, Tixa S.

  • En ostéopathie par Chauffour P et Prat E, Barral J P et Croibier A.

 

 

I) Ce cours adapte les techniques d’étirement neuroméningé à notre culture de Rpgiste :

 

Depuis longtemps, ces auteurs ont préconisé l’étirement du tissu neural et les travaux de Breig A ont montré la continuité du tissu nerveux. Notre méthode d’étirement global semble alors tout indiquée pour étirer le système neuroméningé. Nous faisons donc depuis toujours des techniques neuroméningées puisque la souffrance du nerf entraîne des attitudes antalgiques à l’origine de beaucoup des tensions que nous traitons.

  • Nous précisons notre manualité

  • Nous approfondissons notre connaissance des différentes interfaces à l’origine de compressions.

  • Nous associons certaines rétractions à la souffrance d’un nerf ou d’une artère.

 

II) Ce cours introduit la notion de posture antalgique ou métabolique (cfr traitement fonctionnel en ostéopathie) :

 

Dans la phase la plus aiguë (inflammatoire), les techniques d’étirement peuvent s’avérer négatives, avec exacerbation des symptômes. Il nous faudra dès lors réfreindre, voire postposer notre tempérament d’«étireur ». Nous devons donc modifier nos habitudes et prendre à la lettre la phrase de Souchard Philippe «tout est possible au départ…» afin de faire disparaître la douleur.

  • Nous apprenons les postures antalgiques (cfr techniques de Jones)

  • Nous apprenons à suivre la mobilité tissulaire (technique intraneurale) (cfr MRP ou OVA des ostéopathes)

 

III) Ce cours introduit des mobilisations d’organes à l’origine de stases veineuses :

 

Dans cette phase aiguë, mais aussi chronique, l’élément déterminant est de rétablir une bonne circulation (surtout veineuse). Le nerf souffre principalement de la diminution de sa microcirculation et de son drainage. La posture antalgique décomprime l’interface et la respiration (ventilation) associée à notre méthode mobilise les stases veineuses. Certains organes, notamment le foie et le rein, participent en amont à la compression veineuse et à une mauvaise physiologie diaphragmatique. Idem pour des muscles (exemple: espace interpsoatique)

  • Nous mobilisons le foie, les reins, l’intestin et des muscles afin de libérer les stases veineuses

 

IV) Ce cours introduit le traitement des méninges et donc certaines techniques de Sutherland W.G. :

 

Le nerf ne s’arrête pas au trou de conjugaison, le tissu nerveux rentre dans la moelle et se termine dans l’encéphale, le tissu conjonctif du nerf trouve sa continuité dans les méninges. Ces méninges sont fortement innervées et sont à l’origine de beaucoup de nos douleurs et d’attitudes antalgiques.

  • Nous apprenons les techniques de «bases du crâne», de lift pariétal et frontal et quelques étirements de quelques nerfs crâniens (Arnold, sus-orbitaire, trijumeau)

  • Nous associons certaines rétractions (postérieures) à la souffrance de la dure mère.

 

 

V) Ce cours introduit la segmentation du système antérieur :

 

Si le nerf est à l’origine de beaucoup de nos tensions, l’artère n’est pas en reste. Nous adapterons nos manualités, notamment sur le thorax, afin d’avoir une intention d’étirement sur ces structures artérielles qui sont à l’origine de beaucoup des tensions (souvent antérieures) que nous traitons.

  • Nous apprenons à préciser notre manualité pour étirer les artères

  • Nous associons certaines rétractions (antérieures) à la souffrance des artères.

  • Nous introduisons les informations intéroceptives dans notre modèle postural (modèle des 4 sphères)

 

VI) Ce cours insiste pour que nous restions dans notre vision globale :

 

Toutes ces connaissances, ces précisions, peuvent nous donner l’illusion de savoir. Ce ne sont pourtant que quelques précisions dans notre immense complexité. Si notre méthode a quelque chose de génial, c’est sa modestie. C’est toujours le corps de notre patient, ses réactions toniques (évolution possible de la posture) et la réponse du tissu (sensation de souplesse tissulaire) qui nous guide.

  • Nous intégrons dans notre tableau de choix de posture les nerfs et artères

  • Nous introduirons ces précisions en gardant à l’esprit que seule la réponse de notre patient est notre guide. Donc face à la complexité, pas de protocoles fermés, c’est l’évolution de la posture qui nous guide.

 

Pour résumer, cette formation doit permettre au Rpgiste:

  • D’élargir sa vision en abordant les nerfs, les artères, le système craniosacré et la mobilisation d’organes.

  • D’être plus précis dans ces manualités tout en gardant sa vision globale.

 

 

Formateur

 

Daniel REIS – Luxembourg

 

Dates

 

6 jours de formation répartis en 2 modules :

  • 1ère partie du jeudi 9 au samedi 11 mars 2017

  • 2ème partie du jeudi 15 au samedi 17 juin 2017

 

Horaire

 

9h00 - 19h00

 

Lieu

 

Université Notre Dame de la Paix,

Rue de Bruxelles 61 – 5000 Namur

 

Condition

 

Etre en possession du diplôme de RPG de base

 

Prix

 

  • 750,00 € soit 375,00€ pour chaque module

  • 525,00 € pour les recyclages

 

Inscription

 

Formulaire d’inscription en ligne

 

Un acompte de 100 € doit être payer pour valider l’inscription.

 

Le solde 375,00 € pour le premier module de formation doit être payé avant le 23 février 2017.

Le solde de 275,00 € pour le deuxième module de formation doit être payé avant le 1 juin 2017.

 

Code IBAN : BE87 3701 0726 3394

Code BIC  : BBRUBEBB

RPG Belgique asbl

 

Mentionner votre nom + “neuro-méningé”